Vincent J. Stoker : autopsie d'un rêve

portrait: 
Vincent J. Stoker : autopsie d'un rêve
Interview « Photo ou série photo »

Vincent J. Stoker emprunter les mots du philosophe Michel Foucault pour suivre le concept d'hétérotopie, décrivant les "lieux hors de tout lieu", les lieux nés dans la tête des hommes. Sa première série très remarquée nous avait conduits à une interview de son travail. Il nous propose ici une deuxième série très attendue, et qui illustre à nouveau magnifiquement ce concept.

Lien vers la première interview de Vincent J. Stoker par RD

Crois-tu que chaque pays recèle un sujet autour de ces hétérotopies ? 
Foucault répond en partie à cette question quand il définit les hétérotopies : "Premier principe, c'est qu'il n'y a probablement pas une seule culture au monde qui ne constitue des hétérotopies. C'est là une constante de tout groupe humain. Mais les hétérotopies prennent évidemment des formes qui sont très variées, et peut-être ne trouverait-on pas une seule forme d'hétérotopie qui soit absolument universelle". Le phénomène serait donc inséparable de l'homme en société et prend racine, non pas dans le territoire et l’État, mais dans la culture. Les hétérotopies du peuple de la vallée du Zanskar en Inde sont aussi celles du peuple du Yarlung au Tibet. Les hétérotopies constituées par les indiens Bororos du Mato Grosso (Brésil) ne sont pas celles des citadins paulistes ou cariocas (Brésil). C'est donc bien dans la culture que s'enracine la formation de ces lieux autres.  

Mais il y a un lien entre "hétérotopie" et "pays". Les no man's lands par exemple, ces zones inhabitées, situées entre deux frontières, fonctionnent comme des hétérotopies. Ce sont des espaces nichés dans les interstices de lieux. Le bateau au large navigue parfois hors de tout découpage territorial, dans l'indétermination marine. La principauté de Sealand est une plate-forme métallique perchée au dessus des eaux de la mer du nord qui dispose de sa propre constitution, de son drapeau, de son hymne national, de sa monnaie et qui émet des passeports. Un pays hétérotopique. Le septième continent, cette île de déchets, masse de plastique à la dérive dans l’océan pacifique est un territoire en mouvement, qui se redéfinit à chaque instant au gré des courants marins. Un continent  autre. La frontière, notion consubstantielle à celle de pays, est à l'origine de l'apparition de contre-espaces. Ainsi de nombreuses hétérotopies naissent et se nichent dans les interstices laissés par la détermination de l'espace en lieu. 

Pour lire la suite, cliquez ici 

Social

Gardez le contact

Nos partenaires