Solution d’une galerie itinérante : la Galerie Miniature

portrait: 
Solution d’une galerie itinérante : la Galerie Miniature

S’il est vrai qu’il est difficile pour les artistes photographes de trouver des murs pour exposer leurs œuvres, il est tout aussi difficile d’ouvrir une galerie dans une capitale. Malgré ce constat, trois jeunes femmes ont décidé de défendre le concept d’une galerie itinérante, avec le même désir de qualité qu’une galerie traditionnelle. Un projet né d’une commune envie d’agir, animé  par un même élan : celui de présenter des photographes appréciés.

Galerie Miniature

D’où vient l’origine du nom Galerie Miniature et du format photographique qu’elle propose ?

Galerie Miniature : La galerie Miniature est née d’une collaboration entre Léonore Fouré et moi-même. Nous avions envie de travailler ensemble et de construire nos propres projets. Elisa Ganivet nous a ensuite rejoint et a complété l’équipe.

Dans la culture - en particulier dans le milieu de la photographie -, si on veut avancer, il faut être porteur de projets propres. Nous avons aussitôt opté pour le statut de l’association. L’idée de départ étant de faire des choses abordables : nous avons tout de suite pensé au petit format qui est à la fois une formule économique à produire et esthétiquement intéressante. En effet, nous désirons vendre des œuvres de photographes que nous aimons, à des gens qui n’ont pas forcément beaucoup de moyens mais qui sont désireux d’acquérir une vraie œuvre d’art. C’est pourquoi nous avons misé sur une qualité supérieure avec des encadrements diasec. Au départ nous voulions produire des éditions limitées  à une trentaine de tirages, mais au fur et à mesure nous avons réduit ce chiffre pour arriver à une limite de six à dix exemplaires, afin que ces photos détiennent réellement le statut d’œuvre d’art.

Pour lire la suite, cliquez ici 

Social

Gardez le contact

Nos partenaires