Sentiers Kurdes, par Françoise Beauguion

portrait: 
Sentiers Kurdes, par Françoise Beauguion
Interview « Photo ou série photo »

Françoise Beauguion est une jeune photographe de l’école nationale supérieure de la photographie à Arles. Aux côtés d'une amie journaliste, elle va couvrir plusieurs sujets au Kurdistan irakien sous forme de carnet de voyage : chrétiens de Bagdad repliés sur leur terre, peuple Yézidis ciblé par les terroristes, lycée français de Duhok et les femmes guerrières du PKK. Exposée à l'Atelier du midi à Arles, elle nous raconte son aventure de photo-reporter.

 

Françoise Beauguion

Comment avez-vous commencé la photographie ?

J’ai commencé la photographie au lycée. J’étais en section Arts Appliqués pour accéder à une école de photographie. Je me suis vraiment lancée à Paris par la suite à 18 ans avec l’école de photographie Icart Photo.

Qu'attendez-vous d'une exposition comme celle qui a lieu actuellement à l'Atelier du midi ?

L’exposition est intéressante pour moi car c’est un duo de regards sur le Kurdistan irakien, de fait un échange non seulement avec le visiteur mais aussi avec un autre photographe aux perspectives différentes dans le même décor. Ces deux histoires mêlent plusieurs thématiques dans un style carnet de voyage. Ce qui est aussi intéressant est le fait d’apparaître au travers de mes textes dans ce travail. C’est avant tout un partage autour de la découverte  d’une région, d’une culture. C’est comme un bon bouquin. Il y a une vision moins fictionnelle que  narrative. C’est important de savoir ce qu’ils peuvent en retenir !

Françoise Beauguion

Pour lire la suite, cliquez ici

Social

Gardez le contact

Nos partenaires