Sentiers Kurdes, par Edouard Beau

portrait: 
Sentiers Kurdes, par Edouard Beau
Interview « Photo ou série photo »

Le photo-reportage s'est souvent illustré lors des période de conflits et dans des pays ou des régions politiquement destabilisées. Malgré le danger, les photographes nourrissent les médias d'images nécessaires, parfois sensationnelles, souvent troublantes. Le travail d'Edouard Beau exposé à l'Atelier du Midi, rappelle que de jeunes photographes talentueux se sont dévoués à couvrir des sujets sensibles, comme ici aux cotés de l'armée irakienne en 2007.

Trois semaines avec l'armée irakienne, Mossoul, Novembre 2007 Edouard Beau / Agence Vu'
Trois semaines avec l'armée irakienne, Mossoul, Novembre 2007 Edouard Beau / Agence Vu'

Comment avez-vous commencé la photographie ?

D'abord en photographiant ma famille, je déclenchais à chaque grande occasion.
Ensuite j'ai commencé la photographie adolescent dans le club photo de ma ville, où j'ai appris à exposer un négatif et à faire du tirage noir et blanc.
Plus tard c'est dans une unité de recherche aéroportée du 13ème Régiment de Dragons Parachutistes, que j'ai continué l'approche de la photographie. Ayant par la suite quitté l'armée, c'est tout naturellement que je me suis orienté vers la photographie, à la suite de quelques clichés réalisés sur la jeunesse française lors de ses soirées nocturnes.

Trois semaines avec l'armée irakienne, Mossoul, Novembre 2007 Edouard Beau / Agence Vu'
Trois semaines avec l'armée irakienne, Mossoul, Novembre 2007 Edouard Beau / Agence Vu'

Pour lire la suite, cliquez ici

Social

Gardez le contact

Nos partenaires