Razor Blade

portrait: 
Razor Blade
Interview « Photographes »

Voici David Samblanet, photographe ou chercheur en photographie. En effet, David aime expérimenter, il ne se contente pas de capturer des scènes de vie ou des natures mortes, il vit ses photographies et leur donne ainsi un sens profond. À chaque fois, il crée une nouvelle image inspirée de la richesse et de la diversité de son expérience d’être humain, à laquelle il ajoute une bonne pincée de son âme d’artiste. Il travaille la photographie numérique tout en conservant l’authenticité de la photographie traditionnelle. Son univers empreint d’une certaine poésie et mélancolie m’a touché, aussi, j’ai souhaité vous présenter « Razor Blade » et « Mirror Black ».

Pouvez-vous nous présenter votre parcours photographique ?
J’ai d’abord étudié le dessin pour me rapprocher ensuite de la photographie, j’ai commencé jeune vers l’âge de 15 ans à me passionner par l’image. Dans les grandes lignes, j’ai eu un itinéraire professionnel jalonné d’une succession d’emplois et de formations en photographie pour pouvoir maitriser les nombreux aspects dans ce domaine - l’école des Gobelins à Paris 13 pour deux années en section “ retouche photographique ” a été particulièrement formatrice. Tout au long de mon parcours en tant que photographe professionnel, j’ai beaucoup étudié les travaux des autres, c’est indispensable.
J’ai ouvert et fais vivre pendant 5 ans par des expositions de photographes nationaux et internationaux une galerie dans un village de l’Aude à Fabrezan(11) où était né en 1842, Charles Cros, imminent poète, inventeur du phonographe, on lui doit l’origine du vinyle et surtout l’un des procédés pour la photographie des couleurs qui est encore aujourd’hui d’actualité. 
Mes origines identitaires, des rencontres, des épreuves, des recherches, de la ténacité voire de l’entêtement, des résidences en France et à l’étranger, des voyages, des expositions, des deuils, des lectures, des méditations, ma famille, en bref c’est par la compilation d’une multitude de faits et par la diversité de toutes ses strates que s’est bâti mon identité d’artiste en parallèle à mes activités passées de photographe professionnel - en conséquence c’est particulièrement grâce à la pratique de la photographie, à l’art, à la culture que je continue de suivre un cheminement basé sur de nombreuses expériences présentes, passées et à venir.

Pour lire la suite, cliquez ici 

Social

Gardez le contact

Nos partenaires