Rétrospective Willy Rizzo : une vie de photographe

portrait: 
Rétrospective Willy Rizzo : une vie de photographe
Interview « Photographes »

Willy Rizzo, photographie © DR

 

Une sélection de 60 années de travail photographique va être présentée au Salon de la Photo lors de la première rétrospective en France sur Willy Rizzo. Le portrait, le photojournalisme, la photographie de danseurs ou de mode ont été les domaines d'exercice de ce grand de la photographie, dont le nom n'est pas encore dans toutes les têtes.

Photographie Willy Rizzo
Marlene Dietrich, Hôtel de Paris, Monaco, 1956, photographie © Willy Rizzo

Vous avez collaboré à des titres aussi différent que Life, Marie Claire, Match, Vogue ou Playboy, quels sont les exigences de ces différents supports ?

Mon comportement n’est pas le même c'est sûr, pour Vogue, je recherche l’élégance, la beauté, le chic, la sophistication.
Pour Marie Claire, l’éclairage et l’angle de la photo, le choix des mannequins seront légèrement différents car ce n’est pas la même clientèle, ce n’est pas pour être vendu aux mêmes femmes. Le public de Marie Claire est moins sophistiqué. Je recherche cela dans les poses, les regards, le choix des accessoires, de la coiffure; plus de simplicité.
Pour Playboy, ce sont des photos plus sexy, plus osées, intéressantes, on peut aller plus loin dans les vêtements et dans les angles de prise de vue.
Pour Paris Match, cela dépend des sujets. S’il s’agit d’un sujet d’actualité, on recherche le sensationnel, la photo que les autres n’ont pas, l’inédit.
Si c’est un sujet magazine, j’essaie de faire des photos intéressantes, belles, plus artistiques, se créer un petit scénario. Un parti pris dans un éclairage différent. Pour Life par exemple, ce sont des photos complètement inédites sur un événement extraordinaire, ou une idée de photos excentrique et ensuite, à la volonté du ciel, de la chance. Il faut que la bonne étoile soit de ton côté.

Photographie Willy Rizzo
Couverture du numéro 194 de Paris Match, 29 novembre 1952: "Deux Généraux pleins de problèmes", photographie © Willy Rizzo

Pour lire la suite, cliquez ici 

Social

Gardez le contact

Nos partenaires