Quand une PME des pros de la photo lance un partenariat Reporters Sans Frontières

portrait: 
Quand une PME des pros de la photo lance un partenariat Reporters Sans Frontières
Interview « Photographie et économie »

Traiter de ce sujet avec Bertrand Nenic, fondateur de la plateforme de services aux photographes Jingoo, c'est aller au delà du partenariat dans le milieu de la photo professionnelle : les photographes eux-mêmes sont-ils prêt ? C'est avant tout un sujet d'actualité qui nous anime, pour décrire ce qu'est un photographe professionnel qui vit bien économiquement, socialement, voir psychologiquement son métier.

D'où est né cette envie de faire un partenariat avec une ONG au sein de la plateforme de services Jingoo ?

Tous les fondateurs de Jingoo ont une sensibilité.
Notre outil et notre modèle économique ont été construits sur la base du « plus d'équité », l'esprit mutualiste nous anime. Il nous semblait naturel d'ouvrir encore un peu plus les robinets d'échanges.
Les ONG ont besoin davantage de moyens, les causes ne manquent pas.
Donner 1 cts par tirage vendu à RSF sur nos marges n'est pas rien. Cela représente 30 000€ sur 3 ans.
Nous avons estimé louable d'être un peu moins riches sans le risque de remettre en cause notre fonctionnement .
Le monde change à vitesse grand V : les entreprises et les hommes vont devoir revoir les niveaux du partage. Nous, nous avons commencé par ça !!

Pourquoi avoir choisi Reporters Sans Frontières ?

Nous avons choisi RSF car cela a mis tous les fondateurs de Jingoo d'accord. Nous étions partagés sur des items humanistes ou environnementaux. Le slogan de RSF a trouvé une résonance chez nous :
« Sans une presse libre, aucun combat ne peut être entendu  ».
Nous avons donc opté pour Reporters sans frontière... Qui a t'il de plus cher que la liberté aujourd’hui ? Cela apporte encore de plus de sens à notre outil mutualiste.

Comment avez-vous été reçu par cette ONG ? Est-ce que ça a été facile ?

Nous avons été bien reçus. Néanmoins, cela n'a pas été simple d'expliquer notre vision à une ONG qui a l'habitude de grands mécènes: “Prendre un peu à la source de chaque commande plutôt que d'attendre d'avoir des bénéfices à défiscaliser”.
Les ONG ont besoin de pouvoir budgétiser à l'avance leur actions.
Nous pensons que les TPE et PME peuvent accéder au mécénat ou au micro mécénat. Appréhender cela à la source est peut être plus simple pour celles-ci. Que l'on ait envie de défiscaliser ou simplement donner.
RSF c'est adapté et a su nous prendre en compte. Nous espérerons que d'autres suivront...

Vous reversez à RSF le montant de la défiscalisation que cela apporte à l'entreprise ? Que voulez-vous dire à ce sujet ?

Effectivement, nous avons deux niveaux de dons.
Le premier est pris à la source : 1 cts par tirage vendu.
Le second est de réinvestir le montant défiscalisé directement chez RSF, (achat de livres, albums, goodies), afin de les offrir à nos plus fidèles photographes.
Cela ne rapporte rien financièrement à l'entreprise. Cependant, comme je vous l'ai signalé tout à l'heure, cela apporte plus de sens à notre outil mutualiste.

Jingoo a-t-il été confronté par le passé à un des photographe de sa plateforme qui ai été mis en difficulté en reportage de guerre ou de conflit ?

Non je ne pense pas, enfin peut être est-ce arrivé et nous en n'avons rien su. Plus de 7000 photographes sont inscrits à notre annuaire des photographes professionnels, (www.annuaire-photographe.fr). 1665 photographes se sont déclarés dans la rubrique Photographe de presse / journalisme. Concernant les autres services que nous proposons, nous travaillons beaucoup plus avec les photographes qui réalisent de la photo "sociale".

Pensez-vous que les photographes soient naturellement solidaires ?

Çà c'est «  la question ». Nous commençons à avoir des éléments de réponse assez précis sur la question.

Cela n'est pas simple pour eux d'être concurrents et néanmoins confrères.

Nous avons introduit, depuis notre premier jour, la notion de partage des informations. Il y a un noyau dur d'utilisateurs de Jingoo qui s'est crée. Nous bénéficions ainsi des témoignages de photographes qui utilisent et tirent des revenus maximum de Jingoo. Ils maitrisent l'intégralité de la chaine. Ils partagent leurs recettes et bons plans. L'idée fait son chemin et de plus en plus de photographes adhèrent à cela... C'est génial non ?

Au delà la concurrence entre photographes, il y a le client. C'est lui qui choisit.
Il choisit bien sûr des photographies de qualité. Finie l'époque ou tout se vendait facilement ! Aujourd’hui il faut du beau, du soigné et en plus, en quantité.

Les photographes qui ont compris cela vendent plus et plus cher (que ce soit au niveau de leurs prestations de base ou de la vente en ligne).

Les photographes qui ont acquis des compétences supplémentaires (retouches photos, référencement, maitrise des outils web, notions de marketing et commerce) n'ont pas vraiment de soucis aujourd’hui, bien au contraire.

“En clair, ce n'est pas un problème de concurrence mais de capacité à s'adapter à l'évolution actuelle du marché et des outils.”

Les photographes qui utilisent Jingoo ont vendu 550 000 photos en 2010 : nous avons le recul nécessaire pour détenir des certitudes.

Votre partenariat avec RSF, comment cela a t'il été reçu chez eux ?

Nous avons été remerciés par un grand nombre de mails et d'appels téléphoniques.
L’accueil de ce partenariat nous a permis de prendre en compte que les photographes ont eux aussi envie de bouger en ce sens. Nous ne pensions pas rallier autant d'approbations

Comment cette action place Jingoo par rapport à ses concurrents ? Cela permet t-il d'assoir un statut dans l'image de Jingoo ?

Nous considérons ne pas avoir de réel(s) concurrent(s), enfin... Si on prend en compte notre modèle économique couplé à notre esprit mutualiste.
De plus, la concurrence, (si tel était le cas), est un bon aiguillon pour la remise en question et nous oblige à être pertinents dans nos choix et stratégies.
C'est le photographe utilisateur le grand gagnant.

Concernant la deuxième question, nous jouissons d'une large reconnaissance de nos clients photographes. Elle se traduit par un taux de fidélité de 98%. Nous existons depuis 5 ans. Maintenant, l'image de Jingoo se dessine tous les jours dans le cadre de notre métier.
Les photographes utilisateurs de Jingoo nous plébiscitent largement auprès de leurs confrères. C'est essentiel.

Interview par RD

Lien vers la plateforme de serivces Jingoo

Témoignages et interviews des utilisateurs de Jingoo.

Social

Gardez le contact

Nos partenaires