Julie Acroute, productrice photo

portrait: 
Julie Acroute, productrice photo
Interview « Photographie et économie »

Oolala Productions est une jeune société anglaise de Londres dirigée et fondée par Julie Acroute. Elle est spécialisée dans la mode et le « high street » c'est-à-dire les marques de vêtements grand public, jeunes et branchés (Etam, H&M, Zara). L’idée est de faire une entreprise anglaise pour les anglais qui viennent shooter à Paris pour trouver un thème français : ponts parisiens, boulangeries et rues pavées ; mais avec un service à l’anglophone. Pour Julie Acroute, c’est ce qui fait la différence avec les « boîtes de prod » françaises.

oolala_logo.jpg

Comment définissez-vous ce métier de productrice photo ?
C’est l’organisation et la méthode. Quand un client comme un magazine ou une maison de couture va vers un photographe pour lui faire réaliser une campagne de publicité, il faut une prod derrière pour organiser les locations, les trajets des voitures. Toutes les journées de travail vont être entre nos mains. C’est compliqué d’avoir une autorisation de permis pour prendre des photos dans Le Louvre par exemple.
Il y a parfois des demandes folles, par exemple une piscine sur La Concorde, ou juste prendre des photos sur cette place est déjà strictement interdit. C’est à nous de trouver les solutions pour que tout puisse se faire.
La qualité principale c’est donc d’être organisé, méthodique, alors qu’on demande au photographe d’être un artiste, d’être créatif, c’est complètement différent. Ce sont des critères de travail différents.

Au niveau du travail, concrètement, ça fait des longues journées et des longues semaines ! Il faut beaucoup de réunions avec le client pour parler de la prod, échanger les reçus, les dépenses quotidiennes etc…

Pour lire la suite, cliquez ici 

Social

Gardez le contact

Nos partenaires