Félix Bassous créé Sky Prods, et lance son 3ème concours photo

portrait: 
Félix Bassous créé Sky Prods, et lance son 3ème concours photo

Bien des photographes ont commencé leur carrière de professionnels en se faisant remarquer sur les podiums des concours photo. Il fut une époque où certaines institutions offraient au grand gagnant de quoi partir en reportage toute une année. Si Sky Prods propose aujourd'hui un concours photo plus modeste, c'est grâce à des initiatives comme celle de Félix Bassous que de nombreux amateurs ou aspirants pro, travaillent la photo et tentent d'être remarqués.

logo-sky-prods

Quel est le but de l'association Skyprods ?

Le but de Sky Prods est de découvrir de nouveaux talents dans des milieux artistiques qui sont à mes yeux, et aux yeux de beaucoup, trop fermés… des milieux qui fonctionnent trop par "piston".

Qu'est ce que vous entendez par là ? Qu'apporte les concours contre le "piston" ?

De nos jours, une personne qui a beaucoup de talent risque de rester dans l’ombre toute sa vie. Pour percer et se faire une place dans un secteur culturel tel que la photo, le cinéma ou la littérature, le talent ne suffit pas toujours. Il faut avoir des moyens ou du réseau : deux choses qui ne sont pas à la porté de tout le monde, encore moins des jeunes en général.

C’est contre cette vérité des milieux artistiques que Sky Prods intervient et donne l’occasion à ses gagnants de se faire connaitre aux yeux d’un grand nombre.

Gagner un concours Sky Prods, cela constitue un tremplin professionnel car cela peut : aider à faire la différence sur un CV, apporter de la crédibilité à des futurs projets, concrétiser d’autres projets professionnels, permettre de rencontrer des professionnels qui vous ouvriront des portes décisives.

affiche-3eme-edition-concours sky prods

Quelle était l'idée de départ ?

Il faut remonter plusieurs années auparavant, je venais d’avoir mon bac, je voulais faire une école de ciné pour être réalisateur et scénariste mais j’ai préféré m’orienter vers des études plus sûres dans une école de commerce. Durant mes années en école, j’ai gardé un contact avec le monde de la réalisation et de l’écriture en participant à des concours de nouvelles et de courts-métrages.

Je me suis également familiarisé avec la création d’événement, j’avais organisé à l’époque un Concours de Courts-métrages pour mon école de commerce. J’ai souhaité monter ma propre structure dédié à la découverte de nouveaux talents : Sky Prods est née avec ses trois concours annuels : Photographie, Nouvelles et Courts-métrages.

Quel est votre parcours personnel ?

Je suis passionné d’écriture et de réalisation depuis tout petit. Après 5 années passés en école de commerce (NEGOCIA, ESC TOULOUSE), je n’étais pas prêt à rentrer dans la vie active et j’avais 2 rêve d’enfance à réaliser : faire un film et voir une tornade. J’ai donc rassemblé ces 2 rêves dans un même projets : la réalisation d’un documentaire sur les chasseurs de tornades. J’ai créé Revaprod ma société de productions audiovisuelles afin de moins être à la merci des producteurs pour produire mes propres projets audiovisuels dont mon documentaire sur les tornades.

Le 23 avril 2008, je partais caméra en main suivre des chasseurs de tornades pour 66 jours dans la Tornado Alley. Le résultat de ce séjour : 40 000 km parcourus, 3 800 litres d’essences, 6 voitures fracturées, 8 tornades vues et filmés 32 heures. 1 an plus tard mon documentaire de 52 minutes sera terminé et je m’apprête dans les prochains mois à sortir un livre qui raconte au jour le jour l’aventure que j’ai vécu durant mon tournage ’66 jours dans la Tornado Alley’. J’ai également lancé différent programmes courts pour la télé et organisé pour la ville de Levallois en 2009 un concours de courts-métrages sur le thème de l’Europe.

Parallèlement à tous ces projets, j’ai créé Sky Prods il y a trois ans et j’organise chaque année nos trois concours annuels avec une équipe jeune et dynamique qui se donne à 200% dans notre quête : découvrir de nouveaux talents.

Vous avez beaucoup de membre dans cette association ?

Les membres de l’association sont des bénévoles ou des intervenants extérieurs qui nous aident à organiser nos trois concours et la cérémonie de remise des prix.

Chaque année, nous recrutons également beaucoup de stagiaires qui viennent réaliser des actions de communication pour nous aidons à améliorer la notoriété de nos concours. Certains stagiaires restent membres de l’association parfois.

Concours photo Sky Prods

Qu'apporte leur travail associatif à leur vie ?

Cela permet à chacun de s’accomplir, de mener à bien un travail, une mission. Chacun sait qu’il ne travaille pas pour le compte d’une société qui cherche à faire du profit mais belle et bien pour une association dont le but est noble : aider à la découverte de nouveaux talents. Et lorsqu’à la fin de l’année après dix mois de travail, nous organisons la cérémonie de remise de prix, l’ensemble des bénévoles et stagiaires peuvent voir la concrétisation de leur travail, le public présent et les remerciements pour le travail accomplis durant des mois auparavant.

Sont-ils des gens qui viennent du monde de l'évènementiel ?

Non, à part nos stagiaires qui viennent tous d’école de commerce ou BTS communication, personne ne vient du monde de l’événementiel.

Est-ce volontaire que personne ne vienne de ce milieu ?

Non pas spécialement. Nous n’en ressentons pas le besoin.

Comment avez-vous choisi le thème du concours photographique ?

Le thème de l’année dernière était difficile à traiter « L’écologie en images ». Pour cette 3ème édition, nous souhaitions un thème à l’opposé et beaucoup plus facile à traiter.

Nous avions choisi à la base « la ville » et c’est devenu « La vie dans ma rue ».

Concours photo Sky Prods

Comment avez vous recruté les sponsors ? Est-ce difficile ?

Très difficile ! Surtout en période de crise. C’est 3 ans de prospections acharnées, beaucoup de téléphone, quelques rencontres…

C’est loin d’être fini si l’on souhaite s’inscrire dans la durée et offrir de meilleurs prix à nos gagnants et finalistes chaque année.

L'inscription payante au concours photographique, nécessité financière ou volonté de tirer vers le haut la qualité et d'éviter un tri trop important ?

Très bonne question car certaines personnes s’arrêtent souvent au fait que nos concours soient payant. C’est à la fois une nécessité financière, car nous avons des stagiaires à payer, des employés également, des auto-entrepreneurs qui nous aident, nous reversons de l’argent aux gagnants et c’est aussi un moyen de tirer vers le haut la qualité et de se préserver d’un tri ingérable par rapport à nos moyens.

Concours photo Sky Prods

Les membres du jury, quels sont leurs rapports avec Skyprods ?

Ce sont des professionnels qui ont accepté de donner un peu de leurs temps pour découvrir de nouveaux talents et aider Sky Prods dans l’organisation de l’événement.

Cette année, nous avons une trentaine de photographe pro au sein du jury qui jugeront les photos.

Concours photo Sky Prods

N'est ce pas un peu beaucoup ? Combien recevez-vous de photos pour un concours doté comme celui là ?

Il vaut mieux trop de membres que pas assez. De plus, plus nous avons de membres du jury, plus le jugement final sera équitable et intéressant, loin du jugement d’une seule personne.

Généralement nous recevons entre 500 et 800 photos pour 200 participants vu qu’ils peuvent envoyer de 1 à 5 photos.

Des projets pour l'association ?

J’aurai bien voulu nous diversifier avec un 4ème concours mais nous n’avons pas le temps et les moyens de le faire.

C’est déjà bien assez difficile d’organiser nos trois concours annuels avec les moyens dont on dispose.

Nous essayons chaque année d’améliorer notre réseau de partenaire et nos axes de communication afin d’améliorer la notoriété de nos concours et les dotations aux gagnants.

Concours photo Sky Prods

Comment voyez-vous les prochains concours photo ? Que voudriez-vous apporter de nouveau, de supplémentaire ?

Pour la prochaine édition, je verrai bien un thème mettant en avant "l’homme" son comportement, sa vie, ses habitudes, son amour, sa colère.

Concernant les prix, j’aimerai que l’on offre un appareil photo réflex et pourquoi pas des possibilités d’albums photos.

Personnelement, aujourd'hui vous vivez de cette activité d'organisateur ? Vous voulez continuer dans cette  voie et professionnaliser un peu plus skyprods ?

Seul nos stagiaires ont commencé à être rémunéré cette année car nous en avons eu les moyens et ayant été stagiaire auparavant, je me suis toujours dit que je rémunérerai les miens dès que je le pourrai. Non, je ne vis pas du tout de Sky Prods. Je ne reçois même pas 1 € alors que j’y investis 80% de mon temps libre. Sky Prods prend de plus en plus d’importance et nous demande de plus en plus de temps. Il se peut que la structure évolue afin d’avoir plus de souplesse si cela s’avère nécessaire dans les années à venir.

Propos recueillis par RD

Lien vers le site de Sky Prods

Social

Gardez le contact

Nos partenaires