Célébration du centaire de la parution de la première photographie couleur

Célébration du centaire de la parution de la première photographie couleur
Interview « Photographes »

Lesphotographes.com vous propose de célébrer le centenaire de la parution de la première photographie couleur, prise par Jules Gervais-Courtellemont et publiée dans le magazine L’Illustration le 26 novembre 1910. Nous vous invitons à partager un voyage dans le temps avec ce « maître artiste » qualifié ainsi par les critiques de l’époque. Ces images regardées par l’homme d’aujourd’hui paraissent emblématiques d’une certaine idée de l’Orient, d’un exotisme mais aussi du regard d’un homme sincèrement attaché à décrire l’évolution sociale des pays qu’il a traversé.

Pour ceux qui n'ont pas un livre d'histoire sous la main, pouvez-vous nous faire une petite présentation ?

Je suis donc Jules Gervais-Courtellemont, photographe et éditeur, né en 1863 en Seine-et-Marne et mort en 1931. J’ai consacré l’essentiel de ma vie à parcourir le monde, et plus spécialement l’Orient. De ces nombreux voyages, j’ai rassemblé une importante collection de photographies, essentiellement des autochromes. C’est dans les années 1880, en Algérie, que j’ai acquis la pratique de la photographie, voyant par ce médium l’outil le plus adapté pour « reproduire fidèlement les splendeurs du passé et le pittoresque du présent » (NDLR - Batur E., Muhidine T., Devos E., Ottomanes, Autochromes de Jules-Gervais Courtellemont, Bleu autour, Paris, 2005). De ce fait, je me suis lancé d’ailleurs dans la publication d’une revue à partir de 1889 ; L’Algérie artistique et pittoresque. (NDLR - Revue que Jules-Gervais Courtellemont va publier en 1890 avec son ami André Alatissière. La publication de la revue s’arrêta en juin 1893)
La majorité de mon œuvre photographique, environ 5000 pièces, est conservée à la Cinémathèque Robert-Lynen de la ville de Paris.

autochrome Jules Gervais-Courtellemont
J.Gervais-Courtellemont, Terrasse de Damas, les teinturiers font sécher au soleil les pièces de cotonnades bleues

Pour lire la suite, cliquez ici 

Social

Gardez le contact

Nos partenaires