"A Beautiful Body Project For Media" par Jade Beall

portrait: 
"A Beautiful Body Project For Media" par Jade Beall
Interview « Photographes »

A l'heure de l'ère du numérique et des prouesses techniques de photoshop, "A Beautiful Body Project For Media" est un projet photographique indispensable. Nous avons besoin de voir ces images qui mettent en avant les cicatrices du temps. Ces images émouvantes en noir et blanc qui traitent avec pudeur les vestiges des évènements marquants de la vie : les vergetures, les poignées d'amour, les bosses de graisse, la poitrine lourde. Jade a su mettre en avant un aspect plutôt tabou de la grossesse, celui du corps qui se modifie profondément et garde les stigmates de ce passage si bouleversant au statut de mère. Vous n'entendrez jamais une maman exprimer le désarroi qu'elle ressent lorsque son corps change... Elle vous dira toujours que cette grossesse était un moment mémorable de sa vie. Jade rend hommage à toutes ces femmes qui ont traversé une sacré épreuve, elle a su les mettre en valeur. Les photos sont belles, pudiques et traitent de ce sujet avec justesse et finesse.

Bonjour Jade, peux-tu nous raconter ton parcours en photographie?
En 1996, j'ai commencé la photographie au lycée. J'ai vraiment adoré le développement des photographies "noir et blanc" dans la chambre noire, c'était magique! Dès lors, j'ai été autodidacte et au cours de ces cinq dernières années, j'ai trouvé ma passion: photographier les femmes et célébrer leur beauté sans l'aide de Photoshop, mettant même en lumière ce que nous jugeons disgracieux comme les " rides, les vergetures, les courbes, etc.

Quand est né le projet "The beautiful body project"?
Au début de l'année 2012, après mon accouchement, j'avais pris 50 kilos, je me suis photographiée pour célébrer les changements que mon corps venait de subir. J'ai posté ces photos sur mon site, beaucoup de femmes ont été touchées par ce shooting et une centaine d'entre elles m'ont demandé si je voulais les photographier de la même façon, sans retouches, telles qu'elles sont.

J'ai vu que tu avais grandi dans une communauté hippie, comme l'apparence n'est pas le centre de leur préoccupation, quelle vision avaient-elles justement de l'après grossesse et des corps marqués par les cicatrices ?
J'ai été élevé par des femmes qui ont été à la fois très aimantes envers elles-mêmes et avec les autres. Vous n'auriez jamais entendu ces femmes parler de ce qu'elles « détestaient » de leur corps ou de commenter de manière négative une autre femme. J'ai été élevé de façon à m'aimer, à honorer, à respecter et à voir la beauté dans tout ce qui m'entoure. Beaucoup de femmes de mon environnement vivent nues, j'ai donc toujours été très à l'aise avec la nudité et avec le corps des femmes, ce n'est pas une grosse affaire pour moi, comme pour beaucoup d'américains.

Tu as photographié plus de 1000 modèles, est-ce que tu te déplaçais ou tu photographiais au sein de ton studio ?
Pour mon projet, je n'ai photographié qu'une centaine de femmes, j'espère atteindre les 1000! A l'heure actuelle, pour mon premier livre, je réalise les séances photos au sein de mon studio ou si je suis dans une autre ville, je loue un studio.

Est-ce que cette série est uniquement en noir et blanc ?
Ou elle inclut des photos couleurs? Pourquoi le noir et blanc ? La plupart des images de mon premier livre "A Beautiful Body Project For Media" qui se concentre sur le corps de la mère, sont en noir et blanc. Il y aura également de la couleur afin de varier, mais aussi pour mettre en évidence certaines émotions. J'adore le noir et blanc tout simplement parce que j'ai commencé la photographie dans la chambre noire, c'était donc pour mon plaisir.

Tu abordes en image la réalité de l'après grossesse qui est souvent absente des magazines. Quelle perception ces mamans avaient de leur corps ?
La grossesse est incroyable et le plus souvent on ne voit que l'analyse "écrite" des femmes qui se sont « arrondies » comme une belle transformation ou digne d'être célébré. Je pense que toutes les femmes devraient être célébrées, à la fois celles qui se sont arrondies mais aussi celles dont le corps a radicalement changé. Avec mes photos, j'espère offrir à ces femmes une prise de pouvoir sur leur corps, mais aussi les réunir et donc les libérer du besoin de se dénigrer les unes et les autres. Tous les corps sont sacrés et irremplaçables.

Tu abordes également un autre sujet tabou la masectomie, est-ce toi qui as fait la démarche de chercher ces modèles ?
Je suis tellement en admiration devant la beauté de ces femmes qui ont vécu un cancer du sein et tout autre cancer... Ce sont mes héroïnes. Je recherche des femmes qui poseraient pour moi, mais j'ai aussi des clientes qui sont des survivantes du cancer qui m'engagent afin de sublimer leurs corps.

Ce projet a été vraiment plébiscité par les médias et les femmes, est-ce que tu penses continuer cette série photographique?
Mon prochain livre se concentre sur la place du vieillissement. J'aime photographier les femmes comme elles sont, intactes et inaltérées et j'espère que je serai bénie afin de continuer à photographier jusqu'à la fin de mes jours! Mon objectif principal est d'inciter les femmes à se sentir belles pour que nos enfants apprennent à s'aimer et à accepter qu'ils n'ont besoin de personne d'autre qu'eux-mêmes pour mériter d'être beau.

Un livre a été édité par le biais du crowfunding me semble t-il ?
Grâce à plus de 1 000 soutiens, nous avons recueilli près de 60 000$ via Kickstarter afin de publier le premier volume du projet "A Beautiful Body Project For Media". Nous demandions seulement 20 000 $ et donc dépasser notre objectif m'a vraiment donné envie de produire le plus beau livre que je pouvais !

Propos recueillis par AB

Social

Gardez le contact

Nos partenaires