Beautés glaçantes. "Icebergs" de David Burdeny

Beautés glaçantes. "Icebergs" de David Burdeny
Interview « Photographes »

David Burdeny nous a proposé à travers son projet "Shorelines" un travail léché de paysages paisibles de bords de mer. Le tout travaillé à la pause longue et en noir et blanc. Son récent travail – "Icebergs" – nous entraine cette fois loin des côtes, dans ces mers froides et peu connues où voyagent des géants de glace. On sort de l’ambiance paisible rassurante (et monochrome) du bord de mer pour un voyage en couleur dans l’inconnu pour y affronter les beautés glaçantes de l’Arctique et l’Antarctique. Rencontre avec l’auteur à Bruxelles en marge de son exhibition à la galerie Young.

To read this interview in english, click here

Icebergs David Burdeny
© David Burdeny, Icebergs

On retrouve entre votre nouveau travail et "Shorelines" une représentation de l’océan. Qu’y a-t-il entre vous et l’eau ?

Je ne sais pas pourquoi les prises de vue de l’eau m’ont autant préoccupé durant "Shorelines" mais ça a peut être à voir avec le lieu où j’habite et la pose longue qui se prête à merveille à la photographie de l’eau. Il y a un aspect hasardeux au moment de prendre des poses longues dû à l’ouverture prolongée du shutter. J’aime beaucoup jouer de cet effet de surprise. Mais j’ai senti que j’avais fini mon travail autour de "Shorelines" et je voulais aborder un sujet en rapport avec le grand Nord Canadien et notamment les régions arctiques. J’ai fait des recherches pendant un bon mois en particulier sur le Groenland où je me suis rendu pendant l’été. J’ai été impressionné par le paysage et j’y suis retourné deux fois. Plus que l’océan c’est la glace ici qui m’a fasciné.

Pour lire la suite, cliquez ici 

Social

Gardez le contact

Nos partenaires