Alexandra Bay : Parents Tatoués

portrait: 
Alexandra Bay : Parents Tatoués
Interview « Photographes »

Employée par l’éducation nationale et mère de famille, Alexandra Bay est également tatouée. Pas le moindre paradoxe ici ;  elle nous le montre en démarginalisant notre perception du tatouage. Pour ce faire, elle choisit le cadre familial et nous livre une série de portraits dans lesquels émotion et spontanéité sont les maîtres-mots.

Commençons par parler de ton actualité, avec ton exposition à la médiathèque de Béziers. Quelle est l'histoire de cette exposition ?

L'agglomération de Béziers m'a contactée il y a un an à peu près. La thématique de cette année portait sur le corps et ils avaient envie de mettre en place une exposition sur le tatouage. J'ai animé une visite guidée, pas uniquement sur mes photos, mais sur le tatouage en général. Début avril, j'aurai aussi une exposition avec vernissage à la médiathèque de Lieusaint dans le 77, sur le thème du corps et des sens. Il s'agit d'un festival où je serai exposée aux côtés de Mass, un artiste qui fait de la photographie numérique en jouant avec un procédé particulier qui donne des images multipliées et assez abstraites ; et une autre artiste qui va réaliser une performance corporelle. Il y aura également du bodypainting. Je vais y animer des ateliers de découverte ludique du tatouage pour les enfants;  je trouvais que c'était l'occasion d’en dédramatiser la perception. Il y aura une lecture, un livre pour enfant très bien fait Les Histoires de l’Oncle Tatoo, accompagné d’un goûter philosophique, et un atelier un peu plus créatif où je leur expliquerai quelques symboles de tatouages de marin. Ensuite, je les aiderai à dessiner l’un de ces motifs et à les appliquer sur un transfert pour reproduire le tatouage sur leur peau et le dessiner avec du posca (peinture à l'eau utilisé pour le bodypainting) pour qu'ils sachent comment ça se passe  en « vrai ».

Pour lire la suite, cliquez ici 

Social

Gardez le contact

Nos partenaires