« Images de mémoire du quartier Ménilmontant-Amandiers » : rencontre avec Cécile Cée

portrait: 
« Images de mémoire du quartier Ménilmontant-Amandiers » : rencontre avec Cécile Cée

Cécile Cée est photographe et la créatrice du projet artistique « Images de mémoire du quartier Ménilmontant-Amandiers ». Nous avons voulu en savoir plus sur ce projet et sur l’influence du métier de photographe de Cécile Cée dans sa conception. Entre art, mémoire et communauté, nous avons découvert un évènement qui rassemble les foules.

Comment avez-vous eu l’idée de créer « Images de mémoire du quartier Ménilmontant-Amandiers » ? 
Le projet « Image de mémoire » a deux origines : d’une part, une résidence photographique que j’avais faite en 2011-2012 dans ville de Colombes (92), et d’autre part un travail de médiation que je mène depuis 2008, dans le XXe arrondissement, avec l’association Les Voix Andalouses.

Pendant ma résidence à Colombes, j’avais créé avec les enfants et les jeunes de la ville des photographies sur le thème de Don Quichotte ; ces photographies devaient être affichées en grand partout dans la ville à la fin de la résidence, mais pour diverses raison le projet n’est pas allé au bout, et nous avons édité un petit catalogue (« Tout contre les moulins », visible sur mon site).

Entre temps, j’avais parlé de cette idée de faire habiller les murs d’une ville par les réalisations de ses habitants à l’association Les Voix Andalouses, avec laquelle je collabore depuis longtemps, notamment à travers des ateliers Polaroid. Akim El Sikameya, le directeur de l’association, m’a dit : « pourquoi tu ne proposerais pas le projet dans le XXe arrondissement ? »

J’ai réfléchi à son idée, et j’ai donc proposé un projet remanié à la ville de Paris. Je voulais travailler cette fois-ci sur la mémoire d’un quartier, avec les jeunes habitants, et que les photographies réalisées se retrouvent en grand sur les murs du quartier, mais sans passer par des affiches : directement sur les murs, comme si la mémoire du quartier allait ressurgir. 

Pour lire la suite, cliquez ici 

Social

Gardez le contact

Nos partenaires