Photographes

Photographes

Pierre Cimburek ©Michael Inzillo

 

Pierre Cimburek est un jeune photographe établi à Liège en Belgique. Se consacrant exclusivement au portrait, il arpente la cité liégeoise et s’attache à mettre en lumière les gens qu’il est amené à croiser et des personnages qui le touchent. Loin d’être un « voleur d’images », il est avant tout avide de rencontres et d’échanges.

L’itinéraire du Belge Luc Dratwa est un parcours - voire une vie - où s’entremêlent les passions pour la photographie et la peinture notamment. Cet itinéraire l’a finalement amené à "oser" sa première exposition d’envergure puisqu’il a été exposé durant l’été à la Young Gallery de Bruxelles. Lesphotographes.com a rencontré pour vous cet artiste à la veille du vernissage de l’exposition.

Louise Narbo explore l’autoportrait au sens large, en superposant à ses photos ses propres textes, et en rapportant de son enfance souvenirs et objets. Elle évoque son entourage familial et ses origines, y ajoute de nombreuses représentations d’elle-même, pour présenter une œuvre complète sur sa vie. Lauréate des rencontres photographiques du Xème arrondissement à Paris cette année, elle exposera une série appelée « Les voyages de la nuit » du 16 octobre au 28 novembre 2009.

Dans un sens classique, le mot ‘paysages’ fait penser aux images de ces vues pittoresques, de scènes rurales, et de panoramas sans limites. Le photographe Wayne Gudmundson voit plus loin que cette définition simpliste et utilise la photographie de paysage pour explorer son histoire personnelle et géographique. Pendant des décennies il a examiné visuellement comment les paysages peuvent représenter les générations du passé, du présent et du futur.

Il arrive devant la maison, gare sa vieille voiture de flic rendue à la vie civile, dont on ne voit à peine la plaque d’immatriculation : une énigme. Il s’approche de la porte, porte ses chaussures Converse violettes avec des lacets en néon vert. Il tient le bouton de porte avec des doigts décorés de bagues en turquoise. Il est difficile de décrire Stuart Klipper, mais son enthousiasme et son esprit vif produisent immédiatement une conversation riche. Ce dimanche, "Stu" est passé par la maison avant d’aller danser Cajun au bar du coin...

Comment définir le travail de Robb Siverson sans utiliser le mot ‘variété’ ? Son mélange photographique, de la salle noire à la photographie commerciale, explore les possibilités immenses de la photographie moderne. Installé dans le ‘Midwest’ des Etats- Unis, cet homme à tout faire nous explique ses poursuites photographiques.

To read the interview in english, click here

David Burdeny nous a proposé à travers son projet "Shorelines" un travail léché de paysages paisibles de bords de mer. Le tout travaillé à la pause longue et en noir et blanc. Son récent travail – "Icebergs" – nous entraine cette fois loin des côtes, dans ces mers froides et peu connues où voyagent des géants de glace. On sort de l’ambiance paisible rassurante (et monochrome) du bord de mer pour un voyage en couleur dans l’inconnu pour y affronter les beautés glaçantes de l’Arctique et l’Antarctique.

Autoportrait (Avec l'aide de grand-mère Margaret), Out West, Juillet 2008
Tirage argentique noir & blanc
d'exposition

 

Après trois ans d’études supérieures, Sarah Christianson a récemment reçu un Master II en photographie à l’Université du Minnesota. Pour son projet d’étude et son diplôme, elle s’est concentrée sur un projet assez personnel : la ferme de sa famille. Nous avons retrouvé Sarah pour une petite visite dans la galerie où elle exposait son projet final.

Si le métier de photographe n'est pas toujours facile à exercer, Lucie Pastureau et Lionel Pralus ont choisi de vivre l'aventure en couple, en développant des projets indépendamment l'un de l'autre mais aussi en partageant des œuvres photographiques. Attirés par les sujets de la cellule familiale et les problématiques qui en découlent, la personne dans le développement de son identité, ces deux jeunes auteurs ont créé le collectif Faux amis avec Hortense Vinet et exposent en Arles proche(s), pendant les rencontres du mois de juillet.

Peu de gens font ce métier parmi les photographes professionnels, Philippe Dureuil aime ce travail pointu, parfois risqué, dur lorsqu’il est exposé aux conditions climatiques ou au manque de sommeil, aux décalages horaires dus aux longs déplacements. Une façon de travailler qui oblige le photographe à être très volontaire, débrouillard, et toujours capable de satisfaire des clients très exigeants.

Pages

Social

Gardez le contact

Nos partenaires

 
S'abonner à RSS - Photographes